Usure des pneus - signes d’alerte

  • Auteur: PNEUS-OPONEO.BE

Il est communément admis que l’utilisation des pneus usés constitue un grand danger pour la circulation routière en général. Il est donc souhaitable de contrôler régulièrement l’état des pneus dans son véhicule. Comment vérifiez si les pneus peuvent être toujours utilisés ?

Regardez nos présentations-vidéo et lisez l’article pour avoir plus d’informations :

Pneu usé - caractéristiques

  • la surface du pneu se trouve au même niveau que le témoin d’usure TWI (1,6 mm) situé dans les rainures du pneu en différents endroits,
  • produit est endommagé à tel point que son utilisation devient impossible,
  • âge du pneu est trop avancé et empêche son utilisation en toute sécurité.

Dommages empêchant l’utilisation du pneu

  • épaisseur de la bande de roulement atteint le niveau du témoin TWI - 1,6 mm,
  • décomposition des éléments du pneumatique (y compris un détachement de la bande de roulement),
  • déformation ou voire l’apparition de la tringle (tige métallique facilitant l’accrochage à la jante),
  • tâches ou brûlures à l’intérieur du pneu sur une couche de gomme à base de butyle,
  • boursouflures ou d’autres déformations sur le flanc du pneu liées à la rupture des fils des nappes,
  • toutes sortes de coupures et déchirures des flancs du pneu (même légères et superficielles) pouvant entraîner la détérioration des fils des nappes,
Lorsque durant nos observations on remarque l’un des symptômes mentionnés ci-dessus, il est impératif de consulter un professionnel.
Le témoin d'usure du pneu - symbole TWI.

Témoin d’usure TWI informe que
la bande de roulement n’a que 1,6 mm de profondeur.

Profondeur de la bande de roulement et traction du pneu

Le pneumatique dont la bande de roulement atteint la limite autorisée est bien évidemment pire de celui dont la sculpture reste presque intacte. Cet infériorité est visible surtout en termes d’acquaplaning et de maniabilité sur sol mouillé. Le pneu ayant la profondeur de la bande de roulement de 4 mm ne possède que 65% de l’adhérence du pneu avec une bande de roulement mesurant 8 mm. En revanche, le pneu dont la bande de roulement est de 1,6 mm n’en possède que 40%.

Une boursouflure sur le flanc du pneumatique.

Boursouflure sur la partie latérale du pneu (photo Michelin).

Usures de pneus et leurs symptômes

Il existe différents types d’usure de la bande de roulement. Citons quelques-unes :

  • usure normale,
  • usure asymétrique,
  • usure ronde (zone d’épaulements),
  • usure centrale (en creux),
  • usures locales,
  • usure en dents de scie.

On a affaire à l’usure normale lorsque le pneu s’use d’une façon uniforme sur toute sa largeur et sur toute sa circonférence.
 
On parle de l’usure asymétrique quand l’une des parties de la bande de roulement s’use plus vite que l’autre. Elle peut être provoquée par un parallélisme incorrect des roues.
 
L’usure dans la zone d’épaulements (dite ronde) a lieu lorsque l’on observe que la hauteur de la bande de roulement au centre du pneu est plus élevée que sur ses épaulements.
 
L’usure de la partie centrale de la bande de roulement (usure en creux) apparaît lorsque l’on voyage avec la pression trop élevée dans nos pneus. Quand les pneus sont surgonflés la surface de contact du pneu avec le sol est limitée à sa partie centrale, d’où justement son usure excessive.
 
Les usures locales sont très souvent causés par le freinage brusque sur les pneus bloqués dans le cas des véhicules qui ne sont pas équipés d’un système anti-blocage ABS. Résultat : la partie circonférentielle du pneu s’use le plus. Ce type d’usure peut résulter également de la qualité inférieure du pneumatique.

Usure de pneus provoqué par sous-gonflage et surgonflage.

Usures de pneus résultant du gonflage incorrect.

Usure de pneus cuasée par une géométrie incorrecte, un mauvais équilibrage ou une convergence inappropriée de roues.

Usures de pneus causées par la suspension incorrecte de la voiture
ou par l’équilibrage défectueux.

Un autre type d’usure de pneumatiques est l'usure en dents de scie. Ce phénomène concerne une abrasion non uniforme des pavés de la bande de roulement et apparaît sous forme de « dents ». Ces derniers sont visibles et on peut les toucher de la main. L’apparition de ces dents est pratiquement inévitable. Sa fréquence est différente et dépend de plusieurs facteurs tels que :

  • le choix du modèle particulier de pneu en fonction du véhicule et du type de la suspension,
  • la mauvaise pression et le chargement défectueux du véhicule,
  • les indices de charge et de vitesse mal assortis,
  • l’état de la suspension en général.

Les pneus où les « dents » de scie sont d’une taille considérable peuvent s’avérer pénibles à l’utilisation. Or, très souvent ils sont à l’origine des vibrations ou des bruits ressentis dans l’habitacle. Afin de diminuer l’ampleur du problème il est conseillé de permuter les pneus tous les 10 000 km, respecter la pression recommandée et surveiller l’état de la suspension du véhicule.

Usure pouvant suggérer des problèmes liés à la mauvaise convergence de roues.

Une telle usure peut suggèrer des problèmes
de convergence ou de suspension.

A quel moment réclamer des pneumatiques ?

Il est assez fréquent que l’usure anormale des pneumatiques résulte de leurs défauts de fabrication. Quand on est sûr d’utiliser les pneus de manière correcte, de respecter toutes les règles relatives à la pression, à la charge et à l’état technique du véhicule et que malgré toutes ces précautions on constate une anomalie dans l‘abrasion de nos pneus, on a de bonnes raisons pour commencer à douter de la qualité des pneus achetés. Surtout une usure trop rapide et toutes sortes d’usures locales peuvent en témoigner.

L’impact de l’usure du pneu sur la sécurité routière

Ce problème peut être approché sous deux angles :

  1. En premier lieu, l’impact de l’usure sur le comportement du pneu et ses paramètres. La sculpture peu profonde peut affecter gravement le contrôle du véhicule, surtout sur sol mouillé. Cela peut conduire également à l’aquaplaning.
  2. En second lieu, la probabilité d’occurrence d’un accident due à l’usure. Prenons ici comme exemple des incidents tels que : éclatement du pneu, détachement de la bande de roulement ou bien glissement du pneu de la jante.
Le pneu endommagé en raison d'un éclatement.

Le pneumatique usé peut éclater lors de la conduite.

Comment entretenir les pneus ?

L’usure des pneumatiques dépend en grande parie du chauffeur. Le temps de leur utilisation et les raisons de leur remplaçement (usure ou dommage mécanique) peuvent résulter des facteurs suivants :

  • pression adéquate à la charge,
  • respect de la charge maximal,
  • conditions d’utilisation (ville, longs trajets, terrain montagneux, nombre de virages),
  • style de conduite, freinage brusque, accélération,
  • stockage approprié (conditions et position),
  • faculté de contourner des obstacles sur la route et d’éviter toutes sortes de chocs causés par les trottoirs et nids de poule,
  • contrôle technique du véhicule (géométrie, parallélisme, état de la suspension).

Le contrôle régulier de la pression correcte des pneus semble être l’élément crucial durant l’utilisation des pneumatiques. Le mot « correcte », c’est-à-dire conforme aux recommandations du fabricant et adaptée aux conditions sur la route est ici essentiel. La pression ne devrait être ni trop élevée ni d’autant plus trop basse. N’oublions pas que la valeur de la pression diminuée de 20% réduit la durée de vie du pneu de 30%, prolonge considérablement la distance de freinage et augmente la consommation de carburant.

Vous avez aimé notre article?
Cliquez sur le bouton "J'aime"

Merci
Ajouter un commentaire
(Attention: les commentaires sont modérés)